Objectifs stratégiques de la Suisse

La stratégie 2013-2016 de la Suisse en matière de coopération internationale s'articule en cinq objectifs clairement définis. Ils s'inscrivent tous dans la même vision: favoriser un développement durable mondial en vue de réduire la pauvreté et les risques globaux.

D'importance égale, les objectifs stratégiques que poursuit la Suisse dans sa coopération internationale se déclinent ainsi:

Source: Site DDC > Stratégie > Objectifs stratégiques

1. Prévenir et gérer crises, conflits et catastrophes

La prévention et la gestion des situations extrêmes telles que les crises, les conflits ou les catastrophes constituent le premier objectif de la coopération suisse. Elle s'y emploie à travers trois instruments : l'aide humanitaire, la coopération dans les situations instables et les actions de prévention des risques.

La Suisse fournit une aide humanitaire aux populations victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles ou de crises. Au-delà de cet appui d'urgence, elle aide à prévenir et à limiter les risques naturels et les conflits violents, de même qu'elle contribue à la reconstruction des Etats victimes de ces catastrophes. Elle apporte enfin son expérience pour soutenir le déploiement de la paix ou lorsqu'un pays éprouve le besoin d'entreprendre des réformes constitutionnelles.

Aide humanitaire
L'aide humanitaire de la Suisse vise à sauver des vies et à soulager les souffrances. Elle ne se concentre pas sur une région géographique particulière mais intervient là où le besoin se fait sentir. Elle est envisagée la plupart du temps à court terme dans des situations d'urgence et est fournie aussi longtemps que la contribution suisse est requise. La Suisse s'appuie pour cela sur les équipes de l'Aide humanitaire, du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) et de la Chaîne suisse de sauvetage. Elle consolide la coopération avec les organisations humanitaires internationales comme le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ou le Programme alimentaire mondial (PAM).

La coopération au développement dans les contextes fragiles
Dans les situations instables, la coopération internationale de la Suisse vise à désamorcer les tensions afin de prévenir les conflits ou de les surmonter. Il s'agit essentiellement d'une action entreprise dans une perspective de développement, qui n'est pas toujours sans risques. En aval, après des affrontements armés, la Suisse soutient la reconstruction de l'Etat et les réformes constitutionnelles. Elle appuie également la réorganisation du secteur de la sécurité et participe à la promotion de la paix. Les divers instruments de coopération au développement et de promotion de la paix sont utilisés de manière complémentaire, comme en Afghanistan, au Népal, au Burundi, au Mali ou dans les Balkans.

Réduction des risques et capacité de résilience
Enfin, la coopération internationale suisse s'engage pour réduire les risques et augmenter la capacité des communautés et institutions à résister aux crises et catastrophes. Analyse des dangers, mesures d'adaptation au changement climatique et à ses conséquences, surveillance des zones à risques sont autant de domaines dans lesquels la Suisse apporte son soutien. Elle s'emploie également à informer, former et organiser les populations, les autorités et les organismes de secours potentiellement concernées.

2. Assurer un accès équitable aux ressources et aux prestations

Santé, formation, exploitation durable des terres et de l'eau sont autant de domaines dans lesquels la Suisse s'investit dans ses pays partenaires. Cet engagement répond au deuxième objectif de sa stratégie de coopération 2013-2016 : Assurer au plus grand nombre un juste accès aux ressources et aux prestations.

Un accès équitable aux ressources et aux services publics constitue un prérequis à la réduction durable de la pauvreté. Il est fondamental pour chaque individu de bénéficier d'eau potable et d'aliments sains en quantité suffisante ainsi que de conditions de vie sûres. De même, la Suisse s'engage pour donner les moyens aux Etats d'investir leurs revenus dans des services accessibles, notamment en matière d'éducation et de santé.

Des systèmes de santé pour tous
La Suisse soutient le développement ou les réformes des systèmes de santé de ses pays partenaires, afin que l'ensemble de la population ait accès à des services de base de qualité. Elle se concentre sur la prévention, le traitement et le contrôle des maladies transmissibles comme la malaria et le VIH/Sida. La santé maternelle et infantile, ainsi que le soutien psychosocial aux victimes de violences, font également partie des priorités de la Suisse.

Elle soutient par ailleurs les initiatives visant à mettre sur pied des caisses-maladie et encourage les citoyens à prendre part aux débats relatifs à la santé publique.

Exploitation durable de l'eau et assainissement
La Suisse se mobilise pour que l'eau potable et l'eau d'irrigation soient exploitées pour le bien de tous. Au plan international, elle contribue à établir des normes qui vont dans ce sens, à l'exemple de la norme ISO. Sur le terrain, elle soutient l'accès à une eau potable de qualité et promeut des méthodes de traitement des eaux usées respectueuses de l'environnement.

Formation élémentaire et formation professionnelle
La Suisse mise sur la formation de base et la formation professionnelle comme éléments clés de la réduction de la pauvreté. C'est en effet à travers elles que des progrès significatifs en termes d'amélioration de la santé, de la nutrition, de l'environnement ou de l'exercice des droits politiques peuvent être atteints. L'accès des jeunes filles à l'éducation ainsi que l'adéquation entre formation professionnelle et besoins du marché du travail constituent des éléments importants des programmes de la DDC dans ce domaine.

Exploitation durable des terres
La Suisse contribue à garantir la sécurité alimentaire mondiale. Elle s'engage en faveur d'une agriculture durable, qui ne recourt qu'avec prudence aux moyens génétiques et aux autres ressources. Par ses programmes bilatéraux et multilatéraux, elle s'assure que les populations rurales accèdent à leurs droits fonciers et puissent s'adapter au mieux au changement climatique. Formations et conseils en matière de semences, de technologie, de stockage et de transformation doivent assurer aux populations rurales des revenus suffisants.

3. Promouvoir une croissance économique durable

La Suisse aide ses pays partenaires à établir des conditions-cadres favorables à une croissance économique stable. C'est le SECO qui est en charge des principales mesures de coopération économiques et commerciales.

Stabilité financière et bonne gouvernance
En matière de politique financière, la Suisse s'engage en faveur du développement, de la régulation et de la surveillance des marchés financiers ainsi qu'en faveur de la stabilisation des budgets publics. Elle promeut un système fiscal efficient et transparent, à même de financer les services et infrastructures nécessaires au bien être des populations des pays du Sud.

Croissance durable du commerce
La Suisse épaule ses pays partenaires afin qu'ils soient à même de défendre leurs intérêts économiques au plan international. Elle soutient par ailleurs les efforts visant à moderniser les politiques commerciales dans les pays en développement. Elle aide également à renforcer les capacités d'exportation des petites et moyennes entreprises (PME) du Sud et encourage l'importation de leurs produits en Suisse via un système de préférences douanières.

Développement du secteur privé et des services financiers
En vue d'améliorer le régime juridique des PME, la Suisse œuvre principalement à leur faciliter l'accès aux services financiers et à renforcer localement l'esprit d'entreprise. Cette action vise à créer des places de travail et à générer des revenus. Les banques et les établissements financiers locaux sont incités à offrir aux ménages, petits paysans et entrepreneurs des crédits, des comptes d'épargne ainsi que des assurances spécialisées.

Financement et gestion des infrastructures pour un développement urbain durable
Pour aider les pays en développement à faire face à l'urbanisation galopante, la Suisse promeut une gestion adéquate des infrastructures urbaines. Cet engagement vise à assurer un approvisionnement en eau, en électricité et à offrir des capacités de transport suffisantes aux nouveaux citadins du Sud.

4. Transition vers des systèmes démocratiques et une économie de marché

Les Balkans, le Caucase du Sud, l'Asie centrale, le Proche-Orient et l'Afrique du Nord sont les principales régions qui bénéficient du soutien de la Suisse dans leur transition vers un système démocratique et une économie de marché.

Dans ces pays, la Suisse s'engage pour consolider les systèmes parlementaires et judiciaires ainsi que pour améliorer le contexte dans lequel opère le secteur privé.

Consolidation des parlements, démocratisation et réforme de l'Etat
Une séparation des pouvoirs et l'existence d'un cadre légal régissant les collectivités sont les conditions sine qua non à un Etat de droit démocratique et efficient. En collaboration avec les instances multilatérales, les experts suisses entretiennent un dialogue politique avec les gouvernements partenaires sur la promotion de la démocratie et la réforme des administrations publiques.

L'autofinancement du développement, la transparence dans la fiscalité et de l'extraction des matières premières, le renforcement du dispositif parlementaire et la lutte contre la corruption constituent les principes de cet engagement. Dans le soutien apporté aux réformes de l'Etat, la Suisse veille notamment à ce que la société civile et le secteur privé jouent leur rôle de contrepoids face aux exécutifs et aux administrations.

Administration locale et décentralisation
Forte de son expérience dans le fédéralisme, la Suisse appuie les processus de décentralisation des Etats centraux vers des collectivités locales. Elle soutient la mise en place de systèmes de péréquation financière qui dynamisent les régions les moins riches d'un pays. Elle favorise l'émergence de communes autonomes, dotées de souveraineté budgétaire et mieux équipées pour fournir les services requis par leurs administrés.

Favoriser l'économie de marché
La liberté de commerce représente une condition essentielle pour assurer le bon fonctionnement de l'économie et le succès des activités privées. La Suisse s'engage pour promouvoir un cadre économique efficient au sein d'un Etat de droit et d'un système de concurrence. Elle s'emploie à ce que les entraves au commerce et à la productivité soient levées. Elle favorise également l'accès aux ressources financières et au marché du travail. Elle souhaite de la sort générer des places de travail et des revenus qui profitent à l'Etat et aux populations.

5. Encourager une mondialisation propice au développement durable

Favoriser une mondialisation sans régression sociale ni environnementale, tel est le cinquième objectif stratégique de la coopération internationale de la Suisse. A cette fin, elle met à profit l'ensemble des instruments dont elle dispose : coopération multilatérale, bilatérale et programmes globaux.

La Suisse s'implique activement pour l'adoption et le respect de règles internationales propres à garantir un développement durable qui prenne en compte autant les composantes sociales que les considérations environnementales et les aspects économiques. Elle s'engage pour que les règles de négociations internationales donnent la possibilité aux petits Etats ou aux pays pauvres de faire valoir leurs droits. Elle veut ainsi leur permettre de s'intégrer plus facilement et durablement sur le marché mondial. Elle les incite également à s'associer activement aux pourparlers sur les questions sociales et environnementales et à assumer les obligations qui leur incombent en la matière.

Protection de l'environnement et utilisation efficiente des ressources naturelles
Les zones rurales abritent quelque 70 % des populations pauvres du monde, dont la survie dépend largement d'une gestion durable des ressources naturelles et de la préservation de la biodiversité. Parallèlement, le nombre de personnes pauvres vivant en zone urbaine ne cesse d'augmenter. Assurer leur approvisionnement en biens et services engendre par conséquent une pression accrue sur l'environnement.

Afin d'assurer une gestion durable et équitable des ressources de la planète, la Suisse soutient la mise en œuvre des grandes conventions mondiales dans les domaines du climat, de la biodiversité, de l'eau, des déchets, des produits chimiques et de la prévention des catastrophes naturelles. Elle soutient notamment la mise en œuvre de la Convention internationale sur la lutte contre la désertification et réalise des programmes ciblés, en particulier dans les domaines de la sylviculture, de l'agriculture, de la protection des ressources naturelles et de la préservation de la biodiversité.

Energies renouvelables et efficience énergétique
La Suisse appuie l'approvisionnement décentralisé en électricité de sources renouvelables. Elle s'investit pour que les services publics et privés disposent de ressources financières et de capacités de gestion leur permettant d'assurer un approvisionnement énergétique dont tous les groupes de populations puissent bénéficier. Elle aide les institutions locales de formation professionnelle à former des spécialistes dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. A cet égard, l'innovation et la collaboration avec des centres de compétence suisses, la recherche et le secteur privé jouent un rôle croissant.

© 2019 Giovismondo - jeunes_visages_du_monde - by Meraviglioso.ch
Support
Non sai come fare? Non funziona qualcosa? Hai dei problemi tecnici? Spiegami nei dettagli cosa stavi facendo e quali eventuali messaggi di errori hai ricevuto. Puoi anche allegarmi un printscreen se può essere utile.
Ajouter les fichiers